Andreas Bennwik

Andreas Bennwik est né et vit toujours à Stockholm. Il n'est pas un fumeur de pipe acharné, mais a une préférence pour les virginies dans des pipes légèrement courbes.

C'est en travaillant à remettre à neuf de vieilles pipes qu'il prend le pli. Il commence par des vidéos sur Internet, puis finit par rendre visite à des pipiers suédois - il se dit influencé par des pipiers comme Bo Nordh, Tom Eltang, et Geiger. Ce qui lui apparaissait d'abord comme le simple plaisir de joindre l'utile à l'agréable, travailler le bois pour en faire un outil de fumage, devient une fin en soi.

Andreas reste malgré tout un pipier à mi-temps, il est d'abord photographe et illustrateur, et ne propose que quatre pipes par mois en moyenne. Il reste néanmoins vigilant quant à la qualité de sa bruyère, il se fournit auprès de diverses sources, tout en s'assurant qu'elle est âgée de vingt ans au minimum.

Ses tuyaux sont aussi bien en ébonite qu'en acrylique, chacun ayant leurs qualités respectives. Pour l'instant, il préfère qu'une pipe se cantonne à un morceau de bruyère et à un tuyau, mais pense travailler à des bagues en corne, ou en bois exotique.

Sa finition préférée reste la lisse, généralement avec une finition à contraste. Pour les rustiquées, il est adepte d'un noir brillant. Il commence généralement par un dessin, sur papier libre, ou directement sur la bruyère, en découpant une forme générale pour la peaufiner après, en travaillant directement sur la bruyère et le tuyau. Il fore avant, sauf si la forme est déjà découpée.

Pour teindre sa bruyère, il utilise un mélange d'alcool et d'eau, avant un passage d'hulile pour protéger le bois. Il passe ensuite plusieurs couches de cire, pour une touche finale à la carnauba.