Giacomo Penzo

Giacomo Penzo est né en 1991, et vit à Vicence, entre les Dolomites et la mer Adriatique. S'il préfère fumer peu, mais bon, ses goûts sont éclectiques. Des mélanges anglais comme les Pease Westminster, Caravan, Gaslight, Lagonda, aux virginies comme les Samuel Gawith Golden Glow, Full Virginia Flake, ou Mc Clelland 22 et 27, mais aussi des aromatiques comme le Grousemoor, l'Ennerdale, ou le Frog Morton Cellar, il passe de l'un à l'autre, évitant l'habitude qui amène l'ennui.

Autodidacte, c'est en 2009, pendant ses études, qu'il commence à tailler des pipes, trouvant des informations aussi bien sur Youtube que sur les forums, livres, pipe-clubs ou pipe-shows. Il connait dorénavant des pipiers avec qui il peut échanger et apprendre. Ce qui le motive ? Tout simplement, il aime le travail de pipier. Et tout l'influence, tout ce qu'il voit, que ce soit en art ou en écoles pipières, ou le travail des grands pipiers. Il passe également beaucoup de temps à consulter les anciens catalogues des maisons pipières. Après l'obtention de son diplôme de design industriel en 2015, il reçoit de nombreuses commandes de magasins, de collectionneurs et de fumeurs, et décide de s'établir pipier. Ses pipes sont désormais vendues en Italie, aux USA, et en Chine.

Sa bruyère provient de Manno et Mimmo, et il la laisse reposer entre deux et quatre ans. Il travaille également l'olivier, l'arbousier et le morta. Ses tuyaux sont en ébonite et en cumberland allemands. Pour ses bagues et allonges, il préfère les matériaux naturels, comme le buis ou la corne. Il produit environ 180 pipes par an, qu'il propose aussi bien lisses que rustiquées ou sablées.

Comme dessinateur industriel, Giacomo pense que l'objet pipe est un instrument, qui doit remplir son office, fumer bien, être confortable et équilibré, et être beau. Il peut aussi bien partir d'un tracé qu'il reproduit sur la bruyère adéquate, que travailler directement à partir du bois. Il procède d'abord à la découpe de la forme, puis aux perçages, et finit la forme au disque. Il travaille ensuite le tuyau, et procède ensuite au cas par cas, par la teinte et la finition. Le marquage vient en final.

Ses pipes sont marquées "G. Penzo Pipe Made in Italy", auquel s'ajoute un symbole - une montagne, un coquillage ou une flamme - suivant la finition, et d'une lettre A, B ou C suivant la qualité.