Bob Swanson - Perry White

Bob Swanson a fumé ses premières pipes en 1967 : à l'époque, faute de moyens, et de connaissances, il n'a accès qu'à des Falcon, dont il collectionne les différents fourneaux. Un jour il s'aventure dans le rayon "cher" du drugstore local, "cher" parce que moins abordable que les Falcon: il découvre les "vraies pipes".

Un peu plus tard, il entre dans un magasin de pipes, et découvre les Charatan. Cela va le marquer à tel point qu'il se dit encore influencé par cette marque, dont il devient un fervent collectionneur. Il va également fonder l'ICCS, l'Interntional Charatan Collector Society. Il va également fonder l'ISMSS, l'International Single Malt Scotch Society, mais c'est une autre histoire.

C'est par le biais de ce magasin qu'il entre dans un pipe-club, et fait la rencontre d'un réparateur de pipes, Dave Hunter. C'est lui qui va encourager Bob à fabriquer ses premières pipes. Bob se lance, et même s'il laisse le soin à Dave Hunter de s'occuper des tuyaux, il apprend petit à petit avec lui. Il en fera une quarantaine avant de se lancer dans la collection des Charatan, et l'achat de pipes estates. Là encore, c'est grâce à Dave Hunter qu'il apprendra à remettre à neuf les tuyaux.

Cette fois, Bob s'intéresse sérieusement à la chose, et rencontre divers artisans qui vont élargir son horizon. Et quand Dave Hunter vend son matériel, Bob va là aussi faire une rencontre importante, puisque l'acheteur qui se présente n'est autre que Lee Von Erck. les deux hommes vont fréquemment se rencontrer pendant deux ou trois ans. Ainsi naîtront les pipes "Perry White", du nom de son grand-père.

Bob Swanson proposes des pipes dont les formes sont influencées par sa vie au grand air, sa vie de chasseur, et aussi des formes qu'il qualifie lui-même de "charatanesques". Sa bruyère est grecque, italienne, ou algérienne. Il a même un lot de bruyère algérienne vieux de bientôt soixante ans, dont il assure l'origine, il en connait l'histoire. Pour lui, cette bruyère est remarquable par sa teinte rouge, sa légèreté, et ses qualités au fumage. Il propose des pipes lisses, sablées et rustiquées. L'anneau blanc que l'on remarque sur ses pipes, le "white ring", est en faux ivoire.

Il est l'inventeur d'un procédé particulier d'oil-curing, et ses fourneaux sont préculottés, avec un produit translucide, à base d'ingéredients naturels.

Ses pipes affichent une suite de chiffres et de lettres, qui se traduisent ainsi : l'année de fabrication, la source de la bruyère : LE, PT, MM, KL,RD, TE, JV pour l'ancienne bruyère algérienne, le nombre de pipes faites dans l'année, puis une lettre et un chiffre indiquant la gradation : A1 à A3, B1 à B3, puis, XL à XXL, M ou RPS, tout cela étant heureusement clairement détaillé sur son site !

Bob Swanson vit au bord d'une rivière, entourée d'une forêt d'arbres - 48 arbres fruitiers exotiques et 350 variétés d'orchidées et de plantes tropicales qu'il entretient soigneusement - et d'animaux. Il a deux perroquets. Ce grand amateur de latakia - notamment le Night Cap, dont il conserve de quoi tenir des années en cave - commence à apprécier les virginie, et ne fume habituellement qu'une ou deux pipes par jour.