Lee Von Erck


 

USA Site  

 

Lee Von Erck fabrique des pipes depuis le milieu des années 80. Ce pipier hors normes fait des pipes hors normes - il pense d'ailleurs que finalement chaque pipier crée des pipes qui lui ressemblent. Lee a deux secrets : un procédé d'oil curing qu'il a mis trois ans à mettre au point, et une finition, qu'il appelle "morel", un procédé de sablage absolument unique.

Pour lui, une pipe bien choisie ne doit pas se remarquer : "quand j'entre dans un restaurant, pipe au bec, et que la serveuse me demande si je désire une table dans un espace fumeur ou non-fumeur, je sais que j' ai une pipe droite aux lèvres".

Si son père et son grand-père étaient fumeurs de pipe, Lee ne s'y est mis que dans les années 50, alors qu'il était soldat de l'armée américaine basée en France. Difficile de trouver des cigarettes, plusieurs de ses camarades fument la pipe, Lee achète une Longchamp, qu'il conserve encore. Il revient au pays, et se retrouve dresseur de chiens. Puis, il rencontre un réparateur de pipe, prend dix jours de cours accélérés, et repart avec le matériel. Pendant trois ans, il répare des pipes. Fatigué de toujours voir les mêmes formes, l'envie lui vienne de faire les siennes, en gardant à l'esprit que la pipe doit être le prolongement du fumeur.

Lee conçoit ses pipes de sorte qu'en les voyant, on ait envie de les prendre en main, et qu'une fois en main, on n'ait plus envie de la lâcher.

Il en produit entre 250 et 350 par an, en se fournissant en bruyère chez le même coupeur que Teddy Knudsen.

En 2009 il relance les "von Erck Classic Standards", ce qui lui permet de proposer des pipes à plus faible coût, profitant de son oil-curing, et de ses tuyaux faits main.