Bourre-Pipe

par Guillaume Laffly

18/11/16

Nous vivons une époque bizarre : Le fumeur passe pour un malade. Le fumeur de pipe apparaît comme un farfelu. Le fumeur de pipe qui fume une pipe faite par un artisan passe pour un collectionneur.

Mais si vous voulez à coup sur passer pour une curiosité, il vous suffit de donner le coup de grâce : sortez de votre poche un bourre-pipe original. J'entends par original un bourre-pipe autre que le modèle tchèque, connu de tous les fumeurs.

C'est le modèle de base. Il est à conseiller à tout fumeur débutant. On le trouve partout. Il est même vendu par paquet de dix, pour les distraits.

Mais, comme il n'est pas interdit de se faire plaisir, on peut, après avoir exhibé une belle pipe, sortir d'une poche une belle blague à tabac, l'allumer avec un briquet spécial pipe ou avec ces allumettes suédoises que l'on fait venir d'Allemagne, puis tasser avec un engin qui sort de l'ordinaire.

Très curieusement, on en parle peu, de ces bourres-pipes faits main – déjà, là, le mot est lâché.

Voilà que l'on va parler ici de bourres-pipes fait à la main, que ces bourres-pipes sont vendus plus cher que le bon vieux tchèque, qu'il sont donc inutiles, dispendieux, que leur acheteur est un snob, qui aurait pu s'acheter une pipe pour le même prix !

Je prie ces personnes sensibles d'arrêter là, si ce n'est déjà fait, la lecture de cet article. Il n'est là que pour attirer l'attention sur un travail inutile, superflu, accessoire.

Car accessoire est le mot : un bourre-pipe, à tout prendre, qu'est-ce ? un truc qui permet de tasser son tabac, et de vider sa pipe, point barre.

Nous avons déjà parlé du tchèque, en voici un autre, très apprécié par les fumeurs qui pratiquent les concours. Pour des raisons d'égalité, chacun reçoit le même bourre-pipe -qu'il peut emporter en souvenir- on ne peut que tasser. Il n'y a pas de pointe ni de cuiller qui permettrait de "jardiner" son tabac pour durer plus longtemps. Le règlement international stipule qu'il s'agit d'un barreau de bois, cylindrique, de 15 mm de diamètre.

Ceci posé, on peut ensuite passer à ceux qui sortent de l'ordinaire. Cette liste ne sera certainement pas complète, et sera mise à jour au fur et à mesure des découvertes faites lors des promenades sur le Net. Et l'on peut déjà poser deux catégories : les pipiers, d'abord, qui fabriquent des bourre-pipes en harmonie avec telle pipe, ou pour se distraire, et les fabricants dont c'est la seule activité.

Il y a en fait une troisième catégorie, que m'a signalée un lecteur attentif, mais j'y reviendrai en fin d'article.

Pour vous rendre sur les sites indiqués, le plus simple est de cliquer sur l'image correspondante.

les Professionnels

Commençons par les fabricants, et, à tout seigneur tout honneur, par les modèles de Ming-Kahuna. Art Ruppelt, avocat de son état, a une activité bien particulière : il travaille, polit, des matières aussi diverses que colorées, comme l'acrylique, le cumberland, l'acétate de cellulose, l'aluminium, etc. ... Il a commencé discrètement, en mars 98, avec des modèles en bruyère ou en bois exotiques, on a pu lire le faire-part de naissance de Ming-Kahuna sur ASP le 25 novembre suivant, et son site de vente en ligne s'est ouvert le 14 février 99. Premiers clients, Mike Glukler, du site Briarblues, et Jeff Folloder. Ses premiers modèles étaient vendus une trentaine de dollars.

Le site Hammerpilot ressemblait à ces bons vieux bazars où l'on peut trouver de tout : rasoirs, montres étanches, accessoires pour vélos, pour cigares, etc. ... et des bourre-pipes fait main par monsieur Rakowski. De même la liste des matériaux employés par celui-ci laissait rêveur. Du modèle le plus simple, équivalent à celui des concours, mais en bois exotiques, à des modèles ornés d'un ébauchon en ambre. Et puis monsieur Rakowski employait une part de ses bénéfices pour des bonnes œuvres... Il se consacre désormais aux articles de pêche.

Martin Romjin taille et sculpte la pierre. Fumeur de pipe, il cherche des informations sur Internet, et découvre sur ASP qu'il existe des créateurs de bourre-pipes. A son tour, il va proposer des modèles en marbre, albâtre, granit, etc ... Sa plus belle idée : le bourre-pipe fourni avec le cendrier !

Et voici deux modèles signés Vautrin. Tous ces modèles disposent d'un pic, et ils sont d'une rare élégance.

On pouvait d'ailleurs passer commande d'un modèle particulier. Les bois exotiques utilisés sont variés, celui à gauche, au motif de panthère, vient d'un cocotier.

Encore une autre matière ? Des modèles plus figuratifs ?

James et Beth Boyle proposent ces bourre-pipes en étain, moulés puis finis à la main.

Nu féminin, chat en colère, Walter Raleigh, et d'autres modèles qui feront jaser vous sont proposés sur ce Site.

On peut également trouver d'autres de leurs modèles, créés pour le site Ramhornstudio.

L'étain est une matière facile à travailler, et permet toutes les fantaisies. La maison Catnip Hill présente toute une série de modèles.

On peut même y voir un bourre-pipe représentant une femme nue, allongée, dont la jambe se dévisse pour laisser voir la "cuillère", toujours utile.

"Pas un artiste, juste un gars avec un tour", c'est ainsi que se présente l'auteur des bourre-pipes Jagwal.

On peut d'ailleurs voir les différentes étapes de création sur son site, et comme c'est bien fait, on a une impression de facilité...

Jagwal présente des modèles réalisés avec des bois exotiques, c'est un amoureux du bois qui aime à faire découvrir les essences rarement utilisées.

David Mackenzie propose sur son site Sandpiper des modèles dont la base est en argent, rehaussés d'ivoire, de lapis-lazuli, de malachite, de turquoises et autre pierres semi-précieuses. Mais on peut lui commander des modèles personnels, et aller plus loin : or, diamants, tout est permis.

Plus frustres, et uniquement en merisier, des bourre-pipes fabriqués par les Indiens d'Amérique sont proposés sur le site du docteur Ben Irvin. on peut également y trouver des mélanges à pipe traditionnels.

Outre le fait qu'il propose ses propres modèles, en bois, bruyère, acrylique, le site Custom Tampers de Chris Melhorn va vous aider à réaliser une envie qui vous est peut-être venue en lisant cette page : tout le matériel pour réaliser soi-même son bourre-pipe, ainsi qu'une aide fort bien faite, sont disponibles...

Alors laissez-vous tenter...

Nolan Wiley, le fils de Randy, s'essaie avec bonheur aux modèles en bruyère. Ses modèles colorés font penser à la marqueterie.

Dmitri Plechtchev, ZapZap, vit au Danemark, où il est sculpteur et fumeur de pipe. Son imagination est sans limites, il propose des modèles en os, corne, différents types d'ivoire, les fossiles, les cerfs et les bois de wapiti, bois exotiques, Aramith, etc. ... et accepte aussi les commandes personnalisées.

En direct de Bali, un fumeur de pipe avait la bonne idée de proposer des bourre-pipes, dont ces modèles en argent et os de baleine, sous la marque Ryan James. D'autres matériaux nobles étaient proposés.

Erwin Kant a eu la bonne idée d'assembler des feuilles de bois exotiques, de les lier par collage, et de tailler dans la masse des bourre-pipes colorés, aux possibilités infinies. On notera également dans le socle une pièce de monnaie, à l'effigie de la reine des Pays-Bas.

On pourra trouver son travail sur son site Madebyeka.

On fait aussi des bourre-pipes en Franche-Comté ! La boutique Sanju Tampers propose des modèles en corne, bruyère et bois exotiques.

Tamper Time, une boutique allemande tenue par Andre Schäfer, propose elle aussi des bourre-pipes en bois divers et variés.

Sur sa boutique Ebay, Pleminiti123, le slovène Vojko Savor propose divers modèles alliant métaux et bois divers et variés, pour tous les goûts.

Toujours sur Ebay, l'américain Beerenate mélange lui aussi les matières et joue avec les formes.

Après ce petit tour des "professionnels" du bourre-pipe, je vous propose de retrouver les modèles des pipiers en page suivante